Les essentiels à retenir sur les acariens

Dans les maisons, les acariens sont à l’origine de plusieurs allergies. Ces derniers sont de vrais fléaux qui peuvent affecter pas moins d’un tiers des foyers français. Les allergies sont une sorte de réaction de l’organisme contre une éventuelle substance qu’il considère comme étant néfaste. Quand le corps est exposé à des agents allergènes de toutes sortes comme les acariens, les poils des animaux, les champignons, les poussières ou les pollens, l’organisme d’un individu sensible réagit de manière anormale pour entraîner des troubles respiratoires, des affections cutanées ou même des problèmes oculaires.

C’est quoi exactement un acarien ?

Les acariens sont des sortes d’arachnides invisibles à l’œil nu. Ils sont dotés de huit pattes articulées. Ils appartiennent à la même famille des araignées et des scorpions. Quand leurs pattes sont de courtes tailles, ils sont considérés comme sédentaires. Il existe dans la nature plus de 50 000 espèces d’acariens de toutes sortes, incluant les acariens domestiques qui sont principalement présents dans les literies, les tiques et les aoûtats. Sans mentionner ceux qui sont les plus connus et/ou ceux qui sont présents dans les pores de l’épiderme, dans les cheveux et les sourcils. Ce sont des types d’arachnides qui sont communément appelés demodex. Ces derniers sont généralement inoffensifs, mais en grand nombre, ils peuvent causer des affections plus ou moins sévères comme la couperose ou les autres troubles dermatologiques, pouvant même conduire jusqu’à la gale.

Les acariens peuvent avoir différentes tailles, mais sont dans la plupart des cas invisibles, ne pouvant pas être observés sans l’aide d’un microscope. Leurs tailles varient entre 0,10 jusqu’à 0,70 mm, sauf pour les tiques qui peuvent mesurer entre 4 et 6 mm. Ce sont des animaux microscopiques ovipares. Les acariens femelles peuvent pondre des œufs qui vont se transformer en larves, puis progressivement en nymphes avant d’atteindre l’âge adulte. Ils peuvent vivre jusqu’à 3 mois et se reproduisent assez rapidement. Une femelle peut pondre jusqu’à 80 œufs en quelques semaines.

Quels sont les lieux et les stades de développement des acariens ?

Ces sortes d’arachnides microscopiques se développent quand un certain nombre de conditions est réuni. Cela concerne surtout un taux d’humidité qui se situe entre 65 et 80 % avec une température variant entre 20 et 30°. Les acariens ne peuvent pas survivre dans des lieux secs. Pareillement ils ne sont pas présents en haute montagne, notamment au-dessus de 1 500 mètres d’altitude. Ces hauteurs manquent en effet d’air et d’humidité pour que ces petites bestioles puissent proliférer.

Toutefois, il existe un bon nombre d’espèces d’acariens qui sont capables de vivre dans l’eau ou le sol, mais d’autres sont plus à l’aise dans les poussières tandis que d’autres espèces s’accrochent à un éventuel hôte, à l’instar de la tique, par exemple.

Il existe des espèces d’acariens qui se nourrissent des squames humaines, c’est-à-dire les peaux mortes, les poils ou les morceaux d’ongles. Il est donc évident de constater leur présence dans les literies, les oreillers, les matelas ou même dans les doudous pour enfants ou les peluches. Les acariens peuvent également trouver refuge dans les lieux où la poussière s’accumule. Ils préfèrent surtout les endroits douillets et apprécient particulièrement les moquettes, les tapis, les coussins, les canapés rembourrés, les tissus et la laine.

Qu’est-ce qui provoque généralement l’allergie chez les acariens ?

Ce sont les déjections des acariens qui causent habituellement les allergies, notamment pour certaines personnes qui les respirent. Il est donc crucial de mentionner que quand le taux d’humidité est supérieur à 80 %, les conditions optimales sont réunies pour que les acariens se développent suffisamment dans les maisons. Il faut noter que les acariens sont de petites bêtes gourmandes qui mangent 5 fois plus que la normale, ce qui multiplie davantage la quantité de leurs déjections.