Notre sélection de housses de protection anti acariens

Les housses anti-acariens

La literie est un espace où il est crucial de préserver une certaine hygiène. Tout le monde sans exception, enfants, adolescents, adultes ou personnes âgées, doit y passer une grande partie de leur vie. En effet, le sommeil est un espace de temps qui permet au corps et à l’organisme de se reposer. Mais, quand le lit, les coussins et les draps sont infestés par les acariens, se protéger de tout risque d’allergie est plus que nécessaire.

La plupart des gens ayant des allergies aux acariens ou susceptibles d’en développer adoptent des solutions aussi efficaces les unes que les autres : passer l’aspirateur ou la vapeur sur les draps, aérer la chambre à coucher, éviter les tapis ou les moquettes, etc. Cependant, celle qui est plus pratique est la pose de housses anti-acariens. Ces protèges pour literie (coussin, couette, matelas) sont actuellement jugés comme étant efficaces contre ces bestioles qui envahissent les maisons.

Pour mieux comprendre leur fonctionnement, il faut se focaliser sur les différents aspects de la lutte contre les acariens et de la protection face aux allergies qui en découlent. Certains points sont donc abordés ci-dessous pour avoir un aperçu global de l’importance des housses anti-acariens.

Les acariens : tout sur ces minuscules bestioles

Les acariens sont des espèces d’arachnides de taille minuscule comprise entre 0,1 et 0,6 mm. Ils peuplent généralement en colonie invisible à l’œil nu les éléments de la literie (matelas, oreillers, couettes...), la moquette ou le tapis et tous les autres supports textiles. En ce sens, des millions d’entre eux sont présents dans les espaces de vie de l’homme : maison, lieu de travail, transports en commun. Leur alimentation se compose uniquement de squames comme les cellules mortes, les pellicules, les débris d’ongles, etc.

Étant présents continuellement dans les habitats, les acariens sont particulièrement plus nombreux en automne et en hiver, des saisons durant lesquelles l’humidité est plus importante et que les maisons sont moins aérées. La mise en marche du chauffage et une ventilation moindre sont les conditions favorables à leur multiplication. En effet, les acariens ont une espérance de vie allant de 2 à 3 mois. Cependant, ils ont la capacité de se reproduire très rapidement dès lors que leur environnement y est favorable, notamment quand le taux d’humidité est de 60 à 80 % et que la température est élevée, entre 26 et 32 °C. En outre, des squames pesant 0,25 g sont suffisantes pour servir de repas à plusieurs millions d’acariens pendant 12 semaines.

Par ailleurs, la forte concentration en colonies au sein d’un habitat est due à cette reproduction rapide, mais aussi à une capacité à envahir en grand nombre un espace restreint. 1 g de poussière peut renfermer jusqu’à 2 000 acariens. Par extrapolation, un matelas est susceptible de contenir 750 fois plus d’acariens. Cette analyse est des plus inquiétante dans la mesure où 2 mg d’acariens par gramme de poussière peuvent déclencher une réaction allergique et 10 mg par gramme de poussière, une crise d’asthme.

Pourquoi provoquent-ils des allergies?

Les acariens produisent des allergènes dans leurs excréments qui peuvent causer des symptômes d’allergie graves chez les personnes sensibles. Ils sont identifiés comme étant la cause la plus fréquente d’allergies respiratoires comparées aux pollens de graminés.

Dans le monde, près de 50 000 espèces d’acariens sont dénombrées et uniquement 8 d’entre elles sont déclarées comme étant des déclencheurs d’allergies. Elles défèquent des excréments contenant des protéines non supportées par l’organisme de l’homme. Les poussières de leurs cadavres sont également de puissants allergènes, ce qui a permis de déterminer que, même morts, les acariens provoquent toujours des allergies. En ce sens, il est presque impossible de les éliminer complètement pour ne pas avoir d’allergie.

Les asthmatiques sont les plus touchés par l’allergie aux acariens. Près de 85 % d’entre eux sont concernés. Dans le cas des enfants et des adultes asthmatiques, une présence constante à proximité des allergènes des acariens risque d’occasionner, pas uniquement des symptômes respiratoires, mais aussi des problèmes au niveau des poumons, entraînant des troubles des fonctions pulmonaires.

L’allergie aux acariens : tour d’horizon

L’allergie aux acariens et les allergies respiratoires

Globalement, les allergies saisonnières, dues aux pollens qui se distinguent des allergies perannuelles, surviennent à n’importe quel moment de l’année. L’allergie aux acariens en fait partie et il s’agit de l’une des plus fréquentes en Europe. Les personnes affectées par la rhinite allergique ou l’asthme sont les plus concernées.

Ou se cachent les acariens ?

Partout ! Taie d’oreiller, sous taie, surmatelas, drap housse, housse en coton, couvre-lits, oreiller et traversin, tapis, couette ( en duvet ou en coton) couverture… Idem pour le tissu éponge, housse pour matelas classique, matelas en coton, couette en duvet ou matelas à langer !

Les signes d’une allergie aux acariens

Une allergie aux acariens se manifeste généralement par la rhinite. Les symptômes surviennent et persistent souvent pendant toute une année, mais ils sont plus conséquents et fréquents lors des fortes expositions à ces bestioles nuisibles en automne, une saison qui est favorable à leur reproduction. Cependant, le risque de cette allergie est l’évolution vers l’asthme, car, en prenant le cas d’un enfant allergique aux acariens, la menace de développer de l’asthme est 5 fois plus élevée.

Habituellement, une rhinite allergique est confirmée lorsque des éternuements en salve, et une obturation du nez sont décelés. Il faut aussi ne pas négliger une irritation oculaire qui en est un des signes pertinents. Pour un patient allergique aux acariens, la rhinite apparaît donc au moment des changements de température ou au réveil le matin avec une diminution des capacités olfactives et une apparition de rhumes répétitifs.

Qui des enfants et des adultes sont les plus touchés?

La récurrence de la manifestation de l’allergie aux acariens augmente progressivement au fil des ans, c’est-à-dire que si un enfant est allergique aux acariens, la fréquence de l’allergie est susceptible de s’accroitre à l’adolescence, puis à l’âge adulte. En d’autres termes, la sensibilité est graduelle et évolutive.

En effet, les enfants présentent souvent une petite allergie aux acariens dès le jeune âge, mais elle ne se manifeste pleinement qu’une fois adulte. Et selon des études dans le domaine, cette allergie est déterminante durant l’enfance et influe sur l’évolution de l’asthme. Elle est capable d’interagir avec les infections virales qui, la plupart du temps, se répètent à ces âges.

Allergie aux acariens et rhume : quelle est la différence?

L’hiver est une saison qui donne lieu à quelques ambigüités côté santé. Les symptômes d’un rhume sont assez similaires à ceux de la rhinite allergique. La seule différenciation entre une rhinite allergique et un rhume classique est le prolongement de ses symptômes comme le cas d’un rhume qui dure plusieurs semaines ou la manifestation d’autres signes particuliers spécifiques à l’affection lors de situations spéciales par exemple (voyage à l’étranger, installation dans un espace mal aéré ou infesté d’acariens).

D’après des recherches allergo-pédiatriques, un diagnostic est important, que ce soit pour une rhinite à cause des acariens que pour un rhume. Mais, il est avant tout capital de procéder au traitement. En effet, traiter la rhinite allergique augmente les symptômes d’un rhume viral. De plus, des études prouvent que les personnes allergiques aux acariens ont un risque d’infections virales majoré. Les manifestations se déroulent comme si cette allergie ravivait ou compromettait l’intégrité de la muqueuse respiratoire, offrant ainsi l’opportunité à de multiples infections d’accentuer les symptômes. En d’autres termes, il y a une corrélation entre allergie aux acariens par la rhinite et contamination par un virus.

Importance des housses anti-acariens

Les housses anti-acariens ont pour fonction de protéger les personnes des allergènes d’acariens durant leur sommeil. Leur rôle consiste à envelopper le matelas (un matelas anti-acarien n’est pas indispensable avec les housses Ephacare), la couette et les oreillers pour éviter un envahissement et le développement d’une colonie. Mais, pour que l’efficacité soit durable, il est essentiel que les acariens soient complètement emprisonnés et que les housses demeurent toujours étanches malgré plusieurs lavages. Les Housses de traversin, housse d’oreiller, housses de matelas et housses de couette Ephacare sont crées pour durer !

Comment ça marche?

Près de la moitié des symptômes allergiques chez l’homme sont dus aux acariens, qu’il s’agit de l’asthme, de la rhinite ou de l’eczéma. Afin de réduire au maximum le contact avec les allergènes de ces minuscules arachnides, les housses anti-acariens ont quelques spécificités.

Généralement, ils sont traités anti-acariens par l’imprégnation du tissu d’un produit chimique à base de composants naturels ou de synthèse qui élimine les acariens. Ce système est éphémère et le produit en question s’estompe au fil de plusieurs lavages. La technologie la mieux efficace actuellement, sur le long terme, est le tissu en microfilaments haute densité, communément appelé housse anti-acarien non-traitée.

Quels sont les critères d’efficacité?

Les housses anti-acariens doivent être conformes à certains critères pour qu’elles soient réellement efficaces. Toutes les marques respectent ces paramètres qui déterminent l’action réelle de ces protections pour literie sur les acariens.

Premièrement, il est important qu’une housse anti-acariens enferme complètement un matelas, qu’il s’agisse d’un matelas sur mesure ou d’un modèle standard. Il en est de même pour la couette ou l’oreiller, véritable nid pour acariens. Sans ce critère, ces derniers pourraient se glisser entre les failles et se développer sur d’autres supports à tissu.

Deuxièmement, puisqu’il faut une ouverture pour pouvoir insérer l’élément de la literie dans la housse, la fermeture éclaire doit être parfaitement étanche grâce à la pose d’une languette garantissant cette étanchéité.

Troisièmement, une housse anti-acariens doit supporter plusieurs lavages à 60 °C, que ce soit un modèle traité ou non traité.

Et quatrièmement, une housse anti-acariens est étanche, mais elle doit être également respirante. Le tissu qui la compose doit permettre à l’air et à la vapeur d’eau de passer de l’intérieur vers l’extérieur comme de l’extérieur vers l’intérieur.

Toujours se coucher dans un endroit sain

Jour après jour, mois après mois, la poussière s’accumule et les acariens y trouvent un environnement idéal pour se reproduire et fonder une colonie. Des housses anti-acariens peuvent limiter les symptomes à cause d’une allergie aux acariens. Mais, elles sont souvent insuffisantes. Une chambre qui n’est pas saine peut influencer sur la santé. Pour y remédier, plusieurs habitudes doivent être adoptées. Un allergologue conseillera toujours aux personnes souffrant de maladies respiratoires ou d’allergies d’éviter au maximum tout ce qui peut contenir des acariens.

Aérer quotidiennement la chambre

Après une nuit de sommeil, le lit devient humide et chaud, un terrain qui s’avère être un lieu de prédilection pour les acariens. Pour jouir d’une chambre saine, il est important de veiller à bien l’aérer. Le renouvellement de l’air intérieur doit se faire régulièrement, tous les jours. Cela permet de prévenir la multiplication de ces petites bêtes tout en éliminant une partie d’entre elles. En hiver, il est d’ailleurs recommandé d’ouvrir les fenêtres au moins une dizaine de minutes. Les acariens craignent en effet le froid, l’air sec et la luminosité.

Changer fréquemment les draps

Durant la nuit, une personne transpire énormément. Par conséquent, les draps et les taies d’oreillers s’humidifient, qui deviennent ensuite de véritables nids à acariens. Un changement régulier de ces éléments de la literie est de mise, au moins toutes les deux semaines, et uniquement au lavage à 60 °C. Les couvertures, édredons et housses de matelas doivent également passer dans la machine à laver. Sinon, au quotidien, il est conseillé de secouer les oreillers et les couvertures pour réduire au maximum les allergènes.

Dépoussiérer régulièrement les meubles

Que ce soit les meubles, le sommier, la table de chevet, au-dessus de l’armoire... la poussière s’y accumule facilement au fil des jours. Les acariens sont donc plus aptes à se multiplier dans ces conditions. En ce sens, un dépoussiérage de manière régulière est indispensable. Pour ce faire, il est plus indiqué d’utiliser un aspirateur. Evitez également tapis et tentures qui captent facilement toutes les particules et nuisibles.

Remplacer le matelas si nécessaire

Pour éviter une prolifération trop importante des acariens, le remplacement du matelas peut y contribuer. Le matelas est à changer tous les dix ans. En effet, en plus d’être moins confortable avec le temps, il accumule dans sa structure à la fois poussière et agents allergènes, notamment les acariens. Dans le cas où le remplacement du matelas ne peut encore se faire, il faut prévenir leur multiplication par l’utilisation d’une housse anti-acariens qui le recouvre entièrement. Et en cas d’absence de lit, il est impérativement déconseillé de mettre le matelas à même le sol pour éviter une moisissure. Ephacare propose des protèges matelas (avec fermeture à glissière) de tailles standards 160x200, 180x200, 140x200 mais propose également du sur-mesure. Nos produits d’adaptent à tous types de matelas, matelas éponge, à ressort, matelas en latex ou en coton, en mémoire de forme pour lit adulte ou lit enfant.

Réguler la température et l’humidité

Après avoir nettoyé la chambre, remplacer les draps et le matelas, il faut surveiller la température ambiante qui doit être comprise entre 16 et 20 °C. Mais, l’idéal est de régler le thermostat à 18 °C. Cela libère mieux les voies respiratoires et limite la propagation des microbes, surtout les acariens. L’humidité doit également se situer aux alentours de 55 % et jamais vers les 85 %, un taux élevé qui permet à ces petites bêtes de se développer confortablement.

Nos housses n’ont subi aucun traitement anti acariens, acaricide, antibactérien, répulsif… sans aucun traitement chimique, juste une technologie de microfibres microscopiques à la pointe. Nous garantissons une imperméabilité totale aux acariens, punaises de lits, cafards, blattes ou n’importe quel nuisible. Nos housses de protection de matelas sont une barrière infranchissable qui garantit des nuits sans soucis. S’offrir une housse de protection pour oreiller, matelas ou couette est la meilleure manière de lutter contre les acariens. Tout cela sans altérer la respirabilité de la lingerie de lit. Il est aujourd’hui possible de luter contre les acariens sans utiliser de produit insecticide ou produits anti quoi que ce soit d’ailleurs, la réponse est « Ephacare »

Faciles à placer, nos taies enveloppent entièrement vos oreillers.  Grâce à leur tissu en microfilaments haute densité, elles vous protègent intégralement des acariens tout en demeurant perméables à la transpiration. Douces et légères, elles vous assurent nuit après nuit confort et sommeil de qualité.

15,00 €

Faciles à placer, nos housses enveloppent entièrement vos couettes. Grâce à leur tissu en microfilaments haute densité, elles vous protègent intégralement des acariens tout en demeurant perméables à la transpiration. Douces et légères, elles vous assurent nuit après nuit confort et sommeil de qualité.

75,00 €

Faciles à placer, nos housses enveloppent entièrement vos matelas. Grâce à leur tissu en microfilaments haute densité, elles vous protègent intégralement des acariens tout en demeurant perméables à la transpiration. Douces et légères, elles vous assurent nuit après nuit confort et sommeil de qualité.

57,00 €

Faciles à placer, nos housses enveloppent entièrement vos traversins. Grâce à leur tissu en microfilaments haute densité, elles vous protègent intégralement des acariens tout en demeurant perméables à la transpiration. Douces et légères, elles vous assurent nuit après nuit confort et sommeil de qualité.

15,00 €