Quelles sont les périodes de l’année où les acariens prolifèrent le plus ?

Munis de quatre paires de pattes qui sont partiellement recouvertes de poils, les acariens sont une sorte d’araignée minuscule qui peut causer des dégâts considérables sur la santé humaine. En effet, ils sont responsables de certaines allergies. Présents dans les maisons, même les plus propres, ces petites bêtes invisibles à l’œil nu sont capables de provoquer des problèmes respiratoires, de peau ou oculaires, surtout quand le système immunitaire est perturbé.

Dans les allergies causées par les acariens, l’allergène n’est pas l’acarien lui-même, mais les cadavres et les déjections de cette petite bête. Sachez que plus d’une dizaine d’espèces d’acarien, dont les dermatophagoïdes ou le Blomia tropicalis, peuvent provoquer des symptômes d’allergie.

Dans quels lieux les acariens sont présents ?

Ces nuisibles sont présents dans quasiment toutes les pièces de la maison. Toutefois, on les retrouve surtout sur la literie, les rideaux, les canapés, les tapis, les moquettes, les doudous et les peluches. Aujourd’hui, il est possible d’éliminer ces acariens, ou du moins de stopper leur prolifération. L’utilisation d’une housse d’oreiller antiacarien ou d’une housse de couette antiacarienne est une des solutions les plus efficaces pour combattre ces petites bêtes.

Pour éviter le développement des allergies aux acariens, il est également conseillé de procéder à un nettoyage régulier de votre intérieur. Pour ce faire, il est possible d’utiliser des produits acaricides qui sont disponibles dans les magasins spécialisés. Le fait de bien aérer et de garder une température ambiante stable à l’intérieur de la maison est également essentiel pour éviter la prolifération de ces nuisibles.

Quand est-ce que les acariens sont les plus nombreux dans la maison ?

D’après les statistiques, une personne sur quatre est sujette aux allergies respiratoires. Plus de la moitié des cas sont causés par les acariens qui envahissent les maisons. Ces allergies sont considérées comme des maladies chroniques et peuvent durer toute l’année. Généralement, les symptômes liés à une allergie aux acariens sont des éternuements à répétition, le nez qui coule ou qui est bouché, la gorge ou les yeux qui piquent. Cette forme d’allergie peut aussi se manifester par une fatigue plus ou moins sévère. Il n’est pas rare que les personnes allergiques présentent de l’eczéma, qui peut être accompagné par des troubles du sommeil. Ces derniers sont principalement causés par la gêne et les démangeaisons.

Quelle que soit l’espèce, les acariens sont présents toute l’année, mais sont souvent plus nombreux à certaines périodes de l’année, quand les conditions sont favorables à leur prolifération. En effet, si ces nuisibles invisibles à l’œil nu cohabitent en permanence avec l’Homme, ils sont plus agressifs et se reproduisent plus vite en automne et en hiver. Durant ces saisons, l’humidité est omniprésente et l’aération des pièces de la maison est souvent insuffisante. Pour être précis, les acariens sont plus nombreux durant les mois de mars et d’avril. Les allergies à ces insectes microscopiques sont donc plus fréquentes durant cette période. Le début de l’automne est le moment où ils se reproduisent et deviennent encore plus allergisants.

C’est pour cela qu’il est essentiel de se protéger contre les acariens. Pour cela, vous pouvez recourir au linge de maison spécialement conçue pour limiter la prolifération de ces bêtes minuscules. La housse de matelas antiacariens et la housse de traversin antiacarien en font partie. Elles sont recommandées pour empêcher la reproduction massive des acariens et prévenir les allergies. Enfin, l’éviction est une solution à envisager pour limiter les risques d’allergie. Elle peut être adoptée de manière précoce, prolongée ou complète, en fonction de l’ampleur de l’allergie, dont la personne souffre.