Les acariens sur notre visage

Mis à part les micro-organismes présents dans notre corps, il y a aussi les acariens qui peuvent constituer un vrai problème pour notre santé. D’après des études, ces parasites sont présents sur le visage, notamment chez les sujets âgés de 18 ans et plus.

Jusqu’ici, deux espèces d’acariens ont été identifiés sur le visage. Ces parasites se nourrissent de sébum et de cellules mortes dans cette zone. Bien que leur présence ne nuise pas directement à notre santé, ils participent cependant à l’apparition de certaines maladies de peau. D’où la nécessité de dormir sur une housse d’oreiller anti-acariens.

Comment lutter contre les acariens ?

Les acariens sont de minuscules arachnides, trop petits pour être vus à l’œil nu. Leur propriété microscopique nous empêche de les sentir se déplacer sur notre corps. Deux espèces d’acariens ont été recensées jusqu’ici, et ceux-ci sont tous deux du genre Demodex. L’un appelé D.brevis est doté d’une forme plus petite et plus trapue. On le retrouve profondément dans les glandes sébacées. L’autre, connu sous l’appellation de D. folliculorum s’avère plus long et plus fin. Ce dernier a un faible pour les follicules pileux, assez près de la surface de la peau.

Des chercheurs ont essayé d’apporter une solution à la non-expansion des acariens. Le plus souvent, les parasites se propagent à travers les vêtements, les tissus et autres matériaux en contact avec une peau contaminée. De ce fait, le lit est l’endroit idéal d’évolution pour ces arachnides. Des solutions provisoires comme la création de la housse de couette anti-acariens ont alors vu le jour. L’utilisation de ce type de produit peut limiter l’apparition de certaines maladies chez les sujets sensibles, entre autres, une inflammation de la peau ou une crise d’asthme.

D’où proviennent ces parasites ?

Le Lancet a récemment publié qu’une étude datant de 1946 aurait évoqué que plusieurs parasites étaient présents dans les tissus mammaires. Cette théorie n’a pas encore été prouvée, les chercheurs ont constaté que les adultes sont les plus touchés par les acariens.

Les acariens se comportent comme des ermites. Dotés d’écailles, ils peuvent bien s’agripper dans la peau. Leur corps est composé de deux segments, dont le premier s’arrêtant au niveau de l’abdomen contient les huit pattes relativement atrophiées. Ces parasites se multiplient en pondant des œufs dans des sillons creusés dans la peau. Malgré leur quelque dixième de millimètres de long, ils peuvent se déplacer à la surface de la peau, le plus souvent pendant la nuit. Par conséquent, il est dans l’intérêt de tout le monde de dormir sous une housse de couette anti-acariens.

Comment stopper la contamination ?

Contrairement aux sarcoptes pouvant provoquer la gale, les acariens sont inoffensifs. Apparemment, notre organisme tolère bien les Demodex. Ces derniers sont cependant particulièrement nombreux chez les personnes atteintes de couperoses. Les scientifiques sont alors tentés de croire que les acariens en sont l’origine. Par ailleurs, ces parasites sont soupçonnés d’être à l’origine des infections de la paupière appelées blépharites.

Aucune de ces suppositions n’a été démontrée, mais pour votre sécurité et celle de votre famille, privilégiez la prévention. Le lit doit être barricadé contre la propagation des acariens. Protéger votre matelas avec une housse de matelas anti-acariens. Les oreilles et tout ce qui participe à votre confort durant la nuit sont également à protéger. Mettez aussi une housse de traversin anti-acariens.