La voie sublinguale nouvelle méthode de désensibilisation aux acariens

Les acariens sont une des causes les plus fréquentes des allergies respiratoires et cutanées. Pour aider les personnes qui en souffrent, les industries pharmaceutiques ne cessent de chercher des solutions pour les désensibiliser aux allergènes de ces petites bestioles. Le comprimé de désensibilisation par voie sublinguale en fait partie.

Focus sur l’allergie aux acariens

Les acariens sont des micro-organismes invisibles à l’œil nu qui s’installent et prolifèrent principalement dans la poussière. Les occupants de la maison sont en contact permanent avec ces petites bêtes notamment avec leurs déjections qui ont un pouvoir allergisant important. Il faut savoir que le contact avec une infime quantité d’allergènes peut provoquer des problèmes respiratoires ou des réactions inflammatoires cutanées chez un individu hypersensible.

Une allergie aux acariens peut se manifester par une rhinite, accompagnée notamment d’un nez congestionné, d’éternuements et de larmoiements. Les acariens peuvent aussi causer de l’asthme allergique qui peut entraîner des troubles respiratoires importants chez la personne. Il existe des mesures mécaniques comme l’utilisation de housses antiacariens pour limiter au maximum le contact avec les allergènes. Cela inclut la housse de matelas anti-acariens, la housse d’oreillers anti-acariens, la housse de couette anti-acariens et la housse de traversin anti-acariens. Toutefois, les mesures de désensibilisation peuvent être nécessaires chez les personnes qui souffrent d’allergies sévères.

Le comprimé de désensibilisation par voie sublinguale

Ce comprimé est destiné aux personnes qui souffrent d’une rhinite ou encore d’un asthme allergique aux acariens. En revanche, l’allergie aux acariens doit être confirmée par un bilan allergologique avant la prise de ce médicament par voie sublinguale. Ce comprimé est surtout recommandé aux adultes de 18 à 65 ans souffrant d’une allergie mal contrôlée par les traitements médicamenteux classiques.

Le comprimé de désensibilisation par voie sublinguale contient des extraits allergéniques d’acariens. Il doit être pris sur une durée de 3 à 5 ans, à raison d’un comprimé par jour. Le traitement peut se prendre périodiquement selon le protocole établi par l’allergologue, mais aussi en fonction de la tolérance du patient au traitement. Par ailleurs, il faut savoir que ce traitement vise surtout à induire de manière progressive une tolérance de l’organisme aux allergènes d’acariens.

Ce médicament est-il vraiment efficace ?

Des études réalisées en Europe ont prouvées que ce comprimé de désensibilisation permet de réduire le risque de manifestation d’asthme allergique d’intensité modérée à sévère jusqu’à 34 %. D’autres études ont également montré que ce médicament aide réellement à contrôler les symptômes de rhinite allergique chez l’adulte.

Pourquoi choisir le comprimé de désensibilisation par voie sublinguale ?

À ce jour, les industries pharmaceutiques ont élaboré plusieurs solutions de désensibilisation aux allergènes des acariens. On compte, par exemple, les gouttes sublinguales et les injections. Toutefois, la prise de comprimé par voie sublinguale s’avère plus sûre et plus efficace que la désensibilisation par injection. En outre, il est plus facile à administrer que les produits à base de gouttes sublinguales.

Ce traitement est-il remboursé ?

Le traitement de désensibilisation par injection ou par gouttes est remboursé jusqu’à 65 %. En revanche, les pouvoirs publics n’ont pas encore défini le taux de remboursement pour la prise du comprimé de désensibilisation par voie sublinguale. Il faut noter toutefois que les autres comprimés sublinguaux sur le marché, c’est-à-dire les graminées, sont remboursés, mais seulement à hauteur de 15 %.

Quels sont les dangers de ce nouveau traitement ?

Certaines personnes présentent une intolérance bucco-pharyngée à ce comprimé. Il se manifeste par des démangeaisons buccales, pharyngées ou linguales. Un gonflement labial peut aussi apparaître. Dans des cas rares, le sujet peut présenter des épisodes de toux et de rechute de rhinite.